rafibra

Nettoyage des réservoirs
et gestion des déchets

Chez Rafibra, nous sommes experts dans le nettoyage des réservoirs de diesel, d’essence, de Jet A1 et de produits chimiques tels que l’acétone, l’alcool ou les peintures

Nous effectuons les nettoyages de la manière la plus efficace et la plus sûre, une fois le réservoir dégazé et en contrôlant que les gaz de l’atmosphère à l’intérieur du réservoir sont inférieurs à 1 % L.I.E., à tout moment.

Une fois cette partie maîtrisée, nous commençons par l’extraction des boues de tout le fond de la cuve, le nettoyage des parois avec de l’eau à haute pression et des désinfectants conçus et créés par nos chimistes, un brossage complet et le séchage de la cuve.

Les liquides résultant du nettoyage seront conditionnés dans des conteneurs appropriés pour leur transfert ultérieur vers l’usine de gestion des déchets toxiques et dangereux. À cet égard, Rafibra est le gestionnaire-transporteur des boues de sédimentation d’hydrocarbures et autres résidus d’hydrocarbures. Aussi bien dans cette opération qu’après l’aspiration des restes de combustible qui demeurent à l’intérieur du réservoir, la diminution de l’indice d’explosivité sera vérifiée.

Tous les équipements de ventilation seront mis à la terre, ainsi que la structure du réservoir.

En aucun cas, l’oxygène ne doit être utilisé pour la ventilation.

ACCÈS À L'INTÉRIEUR

L’accès et le séjour à l’intérieur de la citerne ne sont pas autorisés tant que la teneur en hydrocarbures légers dans l’atmosphère n’est pas inférieure à 1 % du L.I.E.

Les opérateurs qui accèdent à l’intérieur de la citerne doivent être munis des équipements suivants :

L’entrée et la permanence des personnes à l’intérieur de la citerne, dans les conditions susmentionnées, seront toujours soumises à une surveillance extérieure, prête à procéder à l’évacuation.

L’accès à l’intérieur doit se faire au moyen d’un équipement non générateur d’étincelles (échelle en aluminium, avec embouts en caoutchouc, etc.) et de manière à ce qu’une évacuation rapide soit toujours possible.

Le matériel d’éclairage doit être antidéflagrant et doté d’une alimentation électrique ne dépassant pas 24V.

Il convient d’être particulièrement prudent lors de l’élimination des boues, car cela produira à nouveau une atmosphère explosive. Les précautions décrites ci-dessus doivent être maintenues et, si nécessaire, le cycle de dégazage doit être répété.