Réglementation du stockage des réservoirs de carburant

Les réservoirs de stockage de diesel ou d’essence sont de grands conteneurs spécialement construits, en termes de sécurité et de conservation, pour stocker du carburant. Ils peuvent être utilisés dans les entreprises, les industries ou même les communautés de voisinage. La réglementation du stockage des réservoirs de carburant est donc primordiale à connaître afin de les utiliser correctement et en toute sécurité.

Pour ce faire, il est essentiel de désigner un endroit spécial où la citerne sera placée. Il doit s’agir d’un endroit frais, avec une bonne circulation d’air. Ce sont des caractéristiques essentielles pour protéger le carburant, en évitant les accidents et en ne détériorant pas ses caractéristiques.

Une mauvaise manipulation peut provoquer des incendies. En effet, le carburant est un liquide inflammable qui dégage des vapeurs à la température et à la pression ambiantes.

Lorsque ces vapeurs se mélangent à l’oxygène et à une source de chaleur, un incendie se déclenche. Ce n’est malheureusement pas le seul danger lié à une mauvaise manipulation du carburant. L’exposition à ses vapeurs peut provoquer l’asphyxie ou un effondrement soudain. Le contact avec les yeux peut notamment provoquer des irritations oculaires ou des brûlures de la cornée.

Demande de permis et installation

La réglementation du stockage des réservoirs de carburant indique que, pour disposer d’un réservoir d’une capacité supérieure à 1000 litres, une autorisation préalable est nécessaire, ainsi que son inscription ultérieure au registre du ministère de l’industrie. Pour ce faire, il faut également joindre un petit croquis de l’installation, qui complète un rapport de synthèse.

Si le réservoir ou la chaudière a une capacité inférieure ou égale à 1 000 litres, cette procédure ne doit pas être effectuée.

Dans le cas d’un logement dans un immeuble à plusieurs étages, la réglementation autorise une capacité de stockage maximale de 400 litres. Ou 800 litres lorsque la structure du bâtiment le permet.

Si le réservoir peut contenir des quantités de carburant supérieures à 3 001 litres, la réglementation prévoit qu’un projet d’installation doit être élaboré et soumis à l’Industrie pour approbation ultérieure.

Quant au positionnement, la réglementation du stockage des réservoirs de carburant indique qu’il doit se faire sur une surface parfaitement lisse et horizontale. Si le réservoir doit être installé dans un espace intérieur, la distance minimale par rapport à au moins deux des murs doit être de 40 cm, et de 5 cm dans tous les cas, les plaques restant visibles. La distance minimale au plafond doit être d’au moins 40 cm. La distance minimale au plafond doit être d’au moins 40 cm, portée à 60 cm en cas de remplissage à l’aide d’une buse.

Si la citerne doit être installée à l’extérieur, elle doit avoir des pieds et le sol doit être parfaitement horizontal et ferme. Si ce n’est pas le cas, une plate-forme en béton parfaitement plane doit être prévue pour apporter la stabilité qui manque au sol. Cette citerne, qui restera à l’extérieur, doit être traitée anti-UV, et donc être spécifiquement conçue pour un usage extérieur. Une autre possibilité est d’enterrer la citerne à l’extérieur, mais pour ce faire, un système de détection des fuites doit être installé au préalable.

 

CARACTÉRISTIQUES DES RÉSERVOIRS DE CARBURANT DIESEL

La réglementation du stockage des réservoirs de carburant classe les réservoirs en fonction du type de matériau:

  • plastique ou
  • métal

En général, on utilise de l’acier galvanisé, du polyéthylène haute densité ou du plastique renforcé de fibres de verre.

Réservoirs en acier galvanisé

Ils ont la particularité d’être beaucoup plus robustes que les autres, mais présentent l’inconvénient d’être moins maniables. En revanche, ils ont la particularité d’être résistants à la corrosion du gasoil et sont donc très durables. Ils sont dotés d’un revêtement étanche qui permet d’éviter les odeurs, mais aussi de réduire l’évaporation du carburant.

Réservoirs en polyéthylène

Bien que moins durable que l’acier galvanisé, le polyéthylène est un matériau très utilisé en raison de sa résistance, de sa légèreté et de son économie. Les réservoirs en polyéthylène sont également inodores et conservent leurs propriétés. Ils peuvent être transportés d’un endroit à l’autre et ont la forme idéale pour s’adapter à différents espaces. Ils sont résistants et peuvent stocker jusqu’à trois mille litres de gasoil C.

Réservoirs en plastique renforcé

Ils sont moins utilisés que les deux autres types et coûtent plus cher. Ils peuvent être utilisés dans les garages et les sous-sols . Il existe des cuves en plastique renforcé d’une seule pièce qui sont idéales pour les petites chaudières.

 

Comme on peut le constater, connaître la réglementation du stockage des réservoirs de carburant est d’une grande utilité, tant pour les habitations que pour les entreprises. Toutefois, il est important de tenir compte de la durée de stockage, car le pétrole a tendance à s’oxyder avec le temps. En général, il se conserve entre 8 et 12 mois.

Cependant, il est possible de retarder ce processus d’oxydation afin de conserver le gasoil plus longtemps, en le gardant à basse température afin qu’il conserve ses caractéristiques dans la durée.

FACTEURS À PRENDRE EN COMPTE POUR LA POSSESSION D’UNE CITERNE À GAZOLE

La réglementation du stockage des réservoirs de carburant stipule que, chaque fois que du carburant est stocké, la ventilation du réservoir est essentielle pour la sécurité. Le type d’installation dont la citerne doit être équipée dépend également du type de système. Il est important qu’elle puisse évacuer les gaz toxiques qui seront libérés dans l’atmosphère. En effet, le carburant diesel est volatile et toxique. Pour assurer une ventilation/évacuation adéquate des gaz, le système de ventilation doit être équipé d’un tuyau d’évent et d’une soupape d’évent.

Le tuyau de mise à l’air libre doit avoir une pente d’au moins 1 % par rapport au réservoir et doit servir à évacuer les vapeurs. La sortie doit être munie d’un pare-feu, qui doit également empêcher les particules et les corps étrangers d’obstruer le tuyau. Le diamètre du tuyau de sortie est fonction de la capacité du réservoir. Le robinet de mise à l’air libre, quant à lui, empêche et contrôle l’échappement des vapeurs produites par :

  • les différences de pression et de vide dans le réservoir
  • Les variations de température
  • les opérations de transfert

Ses fonctions comprennent la protection contre les différences de pression, la suppression de la libre évacuation des vapeurs et l’arrêt.

Cellules et distances par rapport aux sources de chaleur

Les seaux sont les plateaux qui recueillent tout déversement de carburant pouvant survenir lors du remplissage et sont placés à l’extérieur des réservoirs de carburant. Si le réservoir est constitué d’une seule paroi, il doit être équipé d’un seau d’une capacité au moins égale à 10 % de la capacité propre du réservoir, si celui-ci est inférieur ou égal à 1 000 litres. Si la citerne a une capacité supérieure à 1 001 litres, le seau doit avoir au moins la même capacité que la citerne. L’utilisation de seaux n’est pas nécessaire si la citerne a été construite avec un système à double paroi.

En ce qui concerne les distances que les citernes à mazout doivent respecter par rapport aux sources de chaleur, la réglementation du stockage des réservoirs de carburant indique que si la citerne a une capacité ne dépassant pas 5 000 litres, elle peut être installée dans la même pièce que la chaudière ou une autre source de chaleur similaire. Le seul détail à respecter est la distance entre la citerne et la chaudière. Celle-ci doit être d’au moins 1 mètre, et peut être réduite à 50 cm s’il y a un mur entre les deux.

Call Now Button